Objectif 2017 : projet d'expansion de Pointe-à-Callière

Objectif 2017 : Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal

Pointe-à-Callière se prépare aux célébrations entourant le 375e anniversaire de la Ville de Montréal et aux activités soulignant son 25e anniversaire de fondation en 2017 dont la création de la Cité d’archéologie et d’histoire de Montréal. 

Beaucoup plus qu’un simple projet d’agrandissement, le projet d’expansion de Pointe-à-Callière représente la création d’une institution muséologique de niveau international sur un site d’une valeur patrimoniale exceptionnelle en Amérique du Nord. Il permettra non seulement de préserver le patrimoine, mais aussi de renforcer la valeur historique du Vieux-Montréal. Le projet de Pointe-à-Callière consiste à mettre en réseau souterrain une douzaine de lieux historiques et patrimoniaux. La Cité comprendra les cinq pavillons actuels...

  • l’Éperon
  • la première place du marché et la place Royale
  • l’Ancienne-Douane
  • la Maison-des-Marins
  • la Station de pompage D'Youville

...À ces éléments s'ajouteront des lieux patrimoniaux et des équipements muséaux qui auront comme axe principal de circulation le collecteur William qui est situé sous la place D’Youville, entre Pointe-à-Callière et la rue McGill. Le projet global consiste à réaliser les éléments suivants : la mise en valeur des vestiges du marché Sainte-Anne et du parlement du Canada-Uni, du fort de Ville-Marie et du Château de Callière; la mise en valeur de l'égout collecteur William sur 375 mètres de long; le réaménagement de la Caserne centrale de pompiers en centre de services; la mise en valeur de l'ancien hôpital général de Montréal et l'aménagement d'une salle d'exposition de calibre international sous la rue Normand, adjacente à l'Édifice Dominique-Ducharme (Douanes Canada). En surface, l'ensemble sera unifié par des jardins urbains aménagés qui deviendront une véritable oasis de verdure au cœur du quartier historique.

Pour 2017 : legs patrimonial de la Ville de Montréal

Le projet de création de la Cité a franchi une nouvelle étape à l'automne 2014 avec l’appui financier de la Ville de Montréal pour la mise en valeur des vestiges du fort de Ville-Marie et du Château de Callière. C’est un des rares sites dont le sol n’a pas été perturbé depuis le 17e siècle et où le Musée a créé, en partenariat avec l’Université de Montréal, une École de fouilles archéologiques dans le Vieux-Montréal à coté du pavillon principal de Pointe-à-Callière. Lieu de naissance de la métropole, on y a découvert les vestiges du fort Ville-Marie et du Château de Callière.  

La mise en valeur et l'accès au grand public de ce site historique sont le legs patrimonial de la Ville de Montréal pour son 375e anniversaire. Le Musée rendra accessible à compter de mai 2017 le lieu exact de la fondation de Montréal avec l’aménagement d’un tout nouveau pavillon au 214, place D’Youville, dans le Vieux-Montréal. Le fort de Ville-Marie est un lieu identitaire par excellence car il s’agit du premier établissement français érigé en 1642 qui a aussi servi de centre administratif pour la nouvelle colonie montréalaise fondée par Paul de Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance. Le site a ensuite été occupé par Louis-Hector de Callière qui y fait construire sa résidence vers 1695.

Pour 2017, le Musée aura également l’occasion de mettre en valeur le collecteur William, premier du genre à avoir été construit à Montréal, qui reliera ce nouveau pavillon au bâtiment principal du Musée en souterrain. Construit entre 1832 et 1838, véritable chef-d’œuvre d’ingénierie civile et unique en Amérique du Nord, le collecteur deviendra au fil des ans l’épine dorsale de la Cité. Le projet de la Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal est appuyé par un grand nombre d’organismes et a également été jugé prioritaire pour 2017 par Tourisme Montréal, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et la Société des célébrations du 375anniversaire de Montréal. 

La Cité à terme en chiffres

  • 4 jardins urbains
  • 6 expositions permanentes
  • 3 salles d'expositions temporaires
  • 5 espaces éducatifs
  • 375 mètres de rivière canalisée
  • 7 000 mètres carrés de sites archéologiques
  • 10 000 mètres carrés de circuit souterrain
  • 28 000 mètres carrés d'espaces publics intérieurs
Info-travaux : mars 2015

Pour réaliser le pavillon mettant en valeur le fort de Ville-Marie, des travaux d'aménagement se déroulent ce printemps. La première étape consiste à désensabler le collecteur William à compter du lundi 16 mars 2015 pour une durée d'environ deux mois. Ces travaux seront effectués du lundi au vendredi, en journée, principalement sur la rue de Callière, tout le long de l’édifice principal de Pointe-à-Callière et sur une partie de la place D’Youville. Les camions circuleront ensuite vers la place D'Youville Ouest (près de McGill) où sera déposé le sable avant qu'il ne soit réacheminé ailleurs. Le Musée est conscient que certains travaux pourraient occasionner des inconvénients, mais tout est mis en œuvre pour que cette étape se réalise dans les meilleures conditions possibles afin de minimiser les impacts sur les résidants, les commerçants et les visiteurs du Vieux-Montréal.

Plus d'informations sur le projet d'expansion du Musée: 


Pointe-à-Callière actuel

1 - Éperon

Pavillon d'accueil des visiteurs

Bâtiment principal de Pointe-à-Callière, l'Éperon est construit sur les vestiges du Royal Insurance Building, prestigieux immeuble du 19e siècle. Ses fondations sont érigées sur des vestiges encore plus anciens, depuis le premier cimetière catholique datant de 1643 et l'entrepôt-magasin Berthelet, sis sur la rive de la petite rivière Saint-Pierre. On y retrouve la billetterie, point de départ de l’exposition permanente Ici Naquit Montréal et c'est là que se fait la projection du spectacle multimédia Signé Montréal. Le pavillon, situé au 350 place Royale, dans le Vieux-Montréal, a été inauguré le 17 mai 1992.

2 - Place Royale et première place du marché

Le passé de Montréal

Depuis l'ouverture du Musée, la place Royale accueille des activités culturelles extérieures alors que sous terre, dans la crypte archéologique, le passé de Montréal ressurgit grâce à d'impressionnants vestiges archéologiques illustrant six siècles d'histoire, de l'époque amérindienne (1350) jusqu'à aujourd'hui. C'est aussi là que se trouvait la première place du marché à Montréal en 1676. Les activités s'y déroulent depuis 1992.

3 - Ancienne-Douane – Pavillon Fondation J. Armand Bombardier

Expo-découverte, éducation et familles 

Ce magnifique bâtiment historique construit en 1837 par l'architecte britannique John Ostell abrite aujourd’hui l’exposition permanente dédiée aux familles et groupes scolaires Pirates ou corsaires? Une salle à manger recréant une auberge de l’époque de la Nouvelle-France et l’Espace lunch Saputo sont aménagés aux sous-sol, tandis que le deuxième étage peut recevoir des groupes scolaires et des fêtes d’enfants. Le pavillon présente des expositions au public depuis 1992.

4 - Maison-des-Marins – Pavillon Banque Nationale

Expositions temporaires, Boutique et Archéo-aventure
Composé de salles multifonctionnelles dotées d'équipement de pointe, ce bâtiment sur quatre niveaux peut accueillir de grandes expositions temporaires et des événements culturels. On y retrouve aussi  la Boutique du Musée ainsi que l’Atelier Archéo-aventure, un lieu de fouilles simulées pour les jeunes et les familles. De nombreuses salles sont également disponibles pour des événements privés, dont le spectaculaire Espace 360° Montréal sur le toit du pavillon. Le bâtiment a été construit en 1953 puis inauguré officiellement en 2013 après un réaménagement complet des lieux. 


5 - Station de pompage D'Youville

Patrimoine industriel

La Station de pompage D'Youville est la première station électrique de pompage des eaux usées à Montréal et elle date de 1915. Aujourd'hui, on y interprète le patrimoine industriel pour les groupes scolaires ou privés en plus d'y accueille des événements privés. Le centre de documentation sur Montréal du Musée est aussi logé dans la Station. Le bâtiment a été ouvert au public en 1998. Grand partenaire : Hydro-Québec.


Pointe-à-Callière du futur


6 - Pavillon principal – Esplanade de la Cité

Un accès à la place centrale de la Cité

Situé sur la Place d’Youville Ouest à l’angle de la rue McGill, un nouveau pavillon d’accueil tout en transparence et en luminosité pourra accueillir plus d’un demi-million de visiteurs par année. Bâtiment hommage au marché Saine-Anne et au parlement du Canada-Uni qui s’y trouvaient autrefois et dont les vestiges seront accessibles en sous-sol, ce pavillon sera une véritableporte ouverte sur le passé, avec fenêtre sur le présent et sur l’avenir.

7 - Fort de Ville-Marie / Château de Callière

Le lieu de fondation de Montréal

C’est sur ce site que Paul Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance fondèrent Ville-Marie en 1642. En 1688, c’est au tour de Louis-Hector de Callière d’acquérir le terrain pour y construire sa résidence en 1695. Aujourd'hui, le lieu situé dans le Vieux-Montréal abrite des vestiges exceptionnels permettant de mieux comprendre la période de fondation de la ville. Le Musée rendra ainsi accessible au grand public ce site grâce à l’aménagement d’un pavillon au 214, place D’Youville, et dont l'inauguration est prévue le 17 mai 2017, date anniversaire du 375e anniversaire de fondation de la ville. 

8 - Marché Sainte-Anne / Parlement du Canada-Uni

L'histoire de la Ville à travers les vestiges

Intimement associé à une page majeure de l'histoire du Canada, le premier parlement permanent du Canada-Uni s'installe en 1844 au marché Sainte-Anne d'abord construit en 1832. Là seront votées des lois importantes dont celle établissant le « gouvernement responsable » en 1848. Le 25 avril 1849, le feu ravage l'édifice et consume les deux bibliothèques parlementaires qui s'y trouvaient. Le Musée vise à mettre en valeur ces vestiges importants de notre histoire qui se trouvent encore aujourd'hui sous la place D’Youville Ouest dans le Vieux-Montréal.

9 - Édifice Dominique-Ducharme

Expositions internationales

L’aménagement d’une salle d’expositions internationales, le Pavillon international, sera construit en souterrain sous la rue Normand, adjacente à l'Édifice Dominique-Ducharme (Douanes Canada) qui lui se trouve sur la place D'Youville Ouest : salle de plus de 1 000 m2 doublée des espaces de support requis par les normes muséales. Ces espaces seront en lien direct avec le réseau muséal souterrain.

10 - Collecteur William

Lien souterrain de la Cité

La petite rivière Sainte-Pierre canalisée en égout collecteur en 1832 deviendra l'épine dorsale de la Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal unifiant ainsi, en un réseau souterrain, une collection unique de sites archéologiques et historiques authentiques. Accessible à la population sur une distance de 375 mètres, le collecteur William deviendra un lieu magique en soi, une expérience dramatique et passionnante dans les entrailles de la ville historique. Une portion du collecteur William sera mis en valeur dès 2017.

11 - Caserne centrale de pompiers

Inaugurée en 1904, cette caserne de pompiers a été en activité jusqu’en 1972. Le bâtiment, d’inspiration Queen Anne, abrite le Centre d’histoire de Montréal depuis 1983. Une étude de faisabilité est en cours.



12 - Ancien hôpital général de Montréal / Maison de Mère d'Youville

Construit en 1693, l’Ancien hôpital général de Montréal est le 2e bâtiment le plus ancien du Vieux-Montréal. Repris par les Sœurs Grises en 1747, l’édifice a été graduellement agrandi tout en conservant sa vocation jusqu’au 19e siècle. Il constitue un joyau patrimonial peu connu de la population. Le pavillon, situé sur la rue Saint-Pierre, jouxtant la place D'Youville, continuera d’abriter les archives de la communauté religieuse en plus de présenter une exposition lui étant dédiée.