Historique du projet

Le 17 mai 1642, sur une pointe de terre s'avançant entre le fleuve Saint-Laurent et une petite rivière, le père Vimont célèbre la messe de fondation de Montréal, devant le sieur de Maisonneuve, Jeanne Mance et leurs compagnons. Le 17 mai 1992, en ce même lieu, Pointe-à-Callière, musée d'archéologie et d'histoire de Montréal, ouvre ses portes.

Jusqu'à l'inauguration du Musée, seuls les géographes connaissaient l'existence de la pointe à Callière, ainsi nommée parce que le chevalier Louis Hector de Callière, troisième gouverneur de Montréal, y fit ériger sa résidence en 1688. Aujourd'hui, cette pointe est intégrée à la rive de l'île de Montréal, mais son nom est plus connu que jamais, grâce à celui du Musée.

Le Musée doit notamment sa réalisation aux importantes découvertes archéologiques effectuées sur les lieux dès les années 1980. En fait, il est indissociable de son site. Inauguré en 1992 dans le cadre des fêtes entourant le 350e anniversaire de Montréal, il est le résultat de plus de dix ans de fouilles archéologiques. Déposé sur des sols qui témoignent de plus de 1000 ans d'activité humaine, il abrite des vestiges architecturaux remarquables, mis en valeur in situ dans un respect absolu de leur intégrité. Pointe-à-Callière est d’ailleurs le seul musée d’archéologie d’envergure au Canada.

Présentant des centaines d’artefacts, il regroupe six composantes principales : l’Éperon - bâtiment moderne qui a reçu de nombreux prix d’architecture; la crypte archéologique en sous-sol; l’édifice rénové de l’Ancienne-Douane, la Station de pompage D’Youville, l’École de fouilles archéologiques et la Maison-des-Marins. Musée d’un site, d’une histoire et d’une ville, Pointe-à-Callière puise dans les racines du temps pour ouvrir le débat sur des problématiques urbaines tant à l’échelle locale qu’à l’échelle internationale et pour susciter des réflexions sur l’avenir.

Pointe-à-Callière classé site historique et archéologique national

...au Canada

Le 17 mai 1998, pour le 6e anniversaire de Pointe-à-Callière, la Commission des lieux et monuments historiques du Canada dévoila une plaque commémorant « le site qui a vu naître Montréal ». Cet hommage à l'importance historique nationale de la pointe à Callière est également une reconnaissance du travail de restauration et de mise en valeur effectué par le Musée. Ce « petit îlot » de terre est constitué de symboles qui témoignent de l'évolution entière d'une ville qui fut longtemps la métropole du Canada.

Cette plaque commémore aussi la place Royale en tant que carrefour des populations depuis l'époque amérindienne.

...au Québec

L'anniversaire du Musée et celui de la fondation de Montréal, le 17 mai 1999, fut également l'occasion pour le ministère de la Culture et des Communications du Québec de classer officiellement le site de la pointe à Callière comme lieu historique et archéologique national.

Ces deux hommages sont une reconnaissance formelle de la valeur patrimoniale des sites et du Musée.

Pour en savoir davantage sur les plaques commémoratives décernées à Pointe-à-Callière, veuillez consulter le document suivant : Plaques commémoratives